world-in-red.com

La passion des Ferrari

Renault n'arrive pas à rattraper Ferrari

Les  deux dernières saisons en Formule 1 ont été pour Renault une véritable descente aux enfers. Le groupe français semble s’être inspiré de ses échecs pour remonter dans le classement. De nombreux aménagements ont été faits pour améliorer considérablement les performances de ses véhicules, notamment des modifications au niveau du moteur. Cela devrait booster l'équipe française au plus haut du classement, d’ici l’horizon 2021. Malheureusement, tous efforts de Renault ne suffisent visiblement pas pour rattraper son farouche concurrent italien Ferrari.

Une montée en puissance pour Renault F1

Depuis 2016, l’équipe de Renault F1 se prépare activement à retrouver son meilleur niveau à l’horizon 2021. Au bout de trois saisons à Formule 1, l’équipe française peut se vanter d’avoir énormément progressé. Selon le patron de Renault F1, Cyril Abiteboul, de nombreuses améliorations ont été consenties pour permettre à l’équipe de quitter la queue du peloton qu’elle squattait déjà depuis quelques saisons.

L’équipe avait, en effet, eu des soucis de qualification à Melbourne et a même essuyé certains abandons en raison de problèmes liés à son moteur MGU-K. En 2018, au Grand Prix du Mexique, les RS 18 ont créé la surprise au terme de la première journée, en signant des temps équivalents aux véhicules Ferrari et Mercedes. Ils ont clairement fait jeu égal avec les W09 et les SF7H, raflant ainsi les 3e, 4e et 5e places du classement. Un sacre qui a permis de redonner confiance à l’équipe d’Alain Prost.

Trois ans de préparation et de nombreuses améliorations

De nombreux ingrédients auraient été réunis pour atteindre ces objectifs, depuis les bonnes personnes jusqu’aux bonnes ressources. Tout ce que l’équipe d’Abiteboul attend, c’est la petite étincelle qui permettra de mettre le feu au moteur.

Parlant justement de moteurs, l’équipe de Renault F1 compte sur son usine de fabrication en Angleterre, plus précisément à Enstone. Celui-ci fonctionne jour et nuit pour sortir les moteurs les plus puissants qui aient jamais équipé des modèles Renault F1. Une amorce que connaît également la marque Renault Trucks. Toute cette préparation contribuerait à faire le nid au retour en force des Français en Formule 1, après des années noires. Pour le moment, ce n’est pas encore gagné.

Ferrari F1 n'en démord pas

Malheureusement, Renault n’est pas seul à nourrir des ambitions à court terme. Étant talonnés de près par Ferrari, les Français peine encore à décrocher des places honorifiques au classement, se limitant pour le moment à un entre-deux dont ils peinent encore à se sortir. Encore en milieu de classement, ils se font encore devancer par Mercedes et Ferrari.

Concurrent de toujours, Ferrari a d’ailleurs, lui aussi, introduit une nouvelle centrale électronique à ses moteurs. Dans le même temps, Ferrari a démarré une série d’évaluations de nouveaux concepts pour sa formule 1. Les défaillances connues par ses concurrents lui ont permis de prendre la mesure des différents réglages aérodynamiques et mécaniques indispensables au fonctionnement de la pneumatique de Pirelli.

Ce nouveau concept-car permettra d’améliorer le niveau d’appui de la SF 90 de Ferrari ; un défaut qui a valu à la marque d’être devancé par Mercedes au Grand Prix d’Espagne. De nombreux tests ont alors été effectués à Barcelone pour analyser l’efficacité des nouveaux réglages aérodynamiques et mécaniques. Avec ces nombreuses avancées, Renault est encore loin de rattraper Ferrari.

Dans quel pays se trouve l'usine ferrari ?

Des dizaines de milliers de voitures en sortent chaque jour, des...

Combien coûte une Ferrari ?

Quel serait le prix d’une voiture de rêve comme une Ferrari ? C’est en quelque sorte le véhicule dont beaucoup souhaitent entrer en possession....

Formulaire de contact

world-in-red.com - Mentions